Categories
Blockchain Business

Toyota se lance dans la blockchain

Le leader mondial de l’industrie automobile veut continuer d’être innovateur. Après les moteurs hybriques, voilà que Toyota s’attaque à la blockchain.

En ces temps de sinistrose, il est toujours bon de voir que le secteur de la blockchain attire toujours les plus gros acteurs de l’économie. Le plus gros constructeur automobile au monde vient de révéler une nouvelle expansion de ses activités. Après les voitures, l’aérospatiale, les télécommunications ou les biotechnologies, Toyota se lance enfin dans la blockchain.

Pour la firme japonaise, l’objectif est une nouvelle fois d’anticiper les nouveaux modes de consommation dans le futur. N’oublions pas que Toyota est l’un des précurseurs en matière de véhicules électriques ou hybrides avec la Prius depuis la fin des années 90 et que désormais la quasi-totalité de sa gamme grand public est disponible avec une motorisation mi-électrique mi-combustible afin d’envisager l’avenir écologique sereinement.

Un laboratoire qui travaille depuis un an pour préparer la mobilité de demain

Un « blockchain Lab » a donc été mis en place depuis le mois d’avril 2019 afin d’analyser le potentiel de la technologie blockchain sur le champ d’action de la mobilité et d’en tirer toutes les leçons utiles pour les différentes divisions de Toyota. Ce nouveau laboratoire n’est d’ailleurs pas mis de côté et travaille fréquemment avec les autres divisions de recherche du constructeur nippon.

Des tests sont ainsi fréquemment réalisés et ont selon différentes sources, prouvés l’utilité de la blockchain pour l’industrie de la mobilité. Que ce soit pour les clients concernant les données d’utilisateurs ou les contrats digitaux, les véhicules eux-mêmes qui pourraient permettre d’extraire plus d’informations utiles pour prolonger leurs durées de vie ou la supply chain plus efficace avec une traçabilité améliorée.

Toyota aspire donc à devenir l’entreprise de la mobilité de demain en vue de l’adoption de la technologie blockchain qui apparaît comme une révolution technologique comme on en voit qu’une fois par siècle. Alors que l’écologie était le cœur de ses véhicules hybrides, cet objectif non pas abandonné se voit renforcer par des priorités qui ont finalement toujours été liées aux voitures Toyota : sécurité et proximité.

Réduire les pannes grâce aux informations partagées par la blockchain tout en permettant de créer des relations plus fortes entre consommateurs et marques, voilà leur projet.

By Carine

Je suis entrepreneuse dans le domaine de la blockchain. J'aime suivre l'actualité et partager avec vous les dernières nouveautés du domaine.