Categories
Blockchain

Ticket721, la disruption du ticketing par la blockchain ?

Simon Guichard & Iulian Rotaru les co-fondateurs de Ticket721 se sont confiés sur leur startup et sur l’avenir du ticketing via la blockchain.

Nouvelle rubrique sur l’Actu des Cryptos !

Obtenir le témoignage de nombreux acteurs du monde de la blockchain est une chance pour saisir les enjeux de notre milieu et mieux analyser les dernières actualités.

Pour cette première, c’est Simon Guichard & Iulian Rotaru les co-fondateurs de Ticket721, qui nous fond entrer dans le monde de la billeterie 3.0 où la blockchain a un grand rôle à jouer.

Racontez-nous la création de Ticket721 ?

Simon Guichard & Iulian Rotaru : La création de Ticket721 provient d’une histoire malencontreuse qui nous est arrivée il y a quelques années à un festival. Nous avions acheté nos billets sur un site de revente, et arrivés devant l’entrée, l’un d’entre nous s’est vu refuser l’entrée, son billet était un faux.

C’est à partir de cette expérience que nous avons cherché des solutions sur le marché, rien n’étant existant. On s’est donc dit qu’on allait développer notre propre plateforme et la Blockchain nous semblait être la technologie appropriée.

Pour le nom Ticket721, il s’agit d’une référence au protocole ERC721 que nous utilisons pour gérer nos billets.

Votre concept en une phrase ?

Nous améliorons significativement l’expérience de l’utilisateur et de l’organisateur en leur fournissant une solution sécurisée pour l’achat et la revente de billets et en leur proposant de nouvelles fonctionnalités (pré-achats, interactivité).

Ticket721 en est où sur sa roadmap ?

Nous sommes actuellement en POC (proof of concept) chez plusieurs enceintes. La plateforme sera disponible d’ici deux mois et nous sommes en train de contractualiser avec nos premiers clients.

Nous travaillons aussi avec de gros acteurs du marché de l’esport et de la musique afin de proposer la solution la plus efficace et cohérente possible.

Pourquoi le marché du ticketing a besoin de la technologie Blockchain ?

Pour certaines caractéristiques qu’on lui connait : transparence, flexibilité & sécurité. Actuellement avec l’émission d’un ticket papier, l’organisateur ne peut pas être sur des personnes qui sont présentes à son événement (photocopie, screenshots). 

Ce phénomène est amplifié par les plateformes de revente, qui n’étant pas liées à l’organisateur nuisent à l’image de celui-ci ainsi qu’à l’expérience d’achat de l’utilisateur.

Simon Guichard & Iulian Rotaru

AlphaWallet a déjà pu nouer des partenariats avec la FIFA ou l’UEFA. À quel niveau de croissance le marché du ticketing se situe-t-il sur la blockchain ?

Pour l’instant nous sommes aux prémisses de l’utilisation de cette technologie sur le secteur de la billetterie.

Nous savons qu’il y a plusieurs autres acteurs aux USA bien sûr, mais aussi aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou en Russie. Ils opèrent actuellement très peu d’événements.

Pour être transparents, on considère que notre concurrence est plus celle du marché traditionnel (Ticketmaster, Eventbrite…).

Comment vous vous distinguez sur ce marché et qu’apportez-vous à vos clients ?

Nous proposons une marketplace unique pour la vente et la revente de ces billets, avec des conditions qui sont entièrement fixées par l’organisateur.

Grâce aux smart-contracts nous intégrons le cashless mais aussi les pré-achats (possibilité d’acheter des boissons, des éléments exclusifs à l’évènement en avance). Ces fonctionnalités permettent à l’organisateur de dégager des bénéfices supplémentaires. 

Nous proposons aussi un suivi en temps réel des dépositaires de billets pour l’organisateur.

Pourquoi être basé sur la blockchain Ethereum ?

Ethereum est le choix le plus logique d’après nous. La plateforme regroupe le plus grand nombre de développeurs actifs, d’outils et de services. 

Nous souhaitions utiliser une Blockchain publique pour garantir et figer la valeur des billets et des actions effectuées par nos organisateurs et utilisateurs. Pour ces raisons, une Blockchain privée n’avait aucun sens.

Le boom de l’esport est une formidable opportunité de marché pour vous ? Quel est votre positionnement sur ce domaine ?

Effectivement, le marché de l’esport est très attractif en raison de sa croissance impressionnante sur les dernières années.  En plus de ça on est sur une population très jeune, et à même d’apprécier au mieux l’intérêt de notre solution.

Nous travaillons actuellement avec plusieurs entreprises du domaine et nous sommes en train d’affiner notre stratégie pour pénétrer rapidement ce marché.  Étant nous-mêmes fans d’esport, nous sommes persuadés que ce secteur va réellement se démocratiser auprès du plus grand nombre et nous voulons jouer un rôle dans celle-ci.

Les mondes de l’Esport et de la blockchain apparaissent finalement assez proches sur certains points. Comment l’esport peut se développer par la blockchain ?

Grâce à la Blockchain nous allons pouvoir gérer la propriété des contenus digitaux (ils deviennent réellement uniques, échangeables et interopérables) et amener de la transparence principalement en ce qui concerne les revenus.

Il y a pas mal de projets qui se développent actuellement sur ces deux volets comme Enjin, Ultra ou Socios.

Votre arrivée au sein de Level 256 participe à cette volonté de vous concentrer sur l’esport. Que cherchez-vous principalement chez eux ?

Nous sommes à la recherche de mentoring de la part de professionnels et d’experts du domaine. Level 256 est doté d’un grand nombre d’advisors de qualité, qui vont pouvoir challenger notre stratégie et notre solution. 

De plus, nous recherchons aussi à nous imprégner de l’écosystème français de l’esport. C’est une place de choix pour être en relation avec la majorité des acteurs de ce secteur.

Quels autres domaines visez-vous ?

À part l’esport nous travaillons aussi sur le marché de la musique, qui est en attente de solutions comme la nôtre. La fraude est un vrai problème à régler et le manque à gagner est énorme pour les organisateurs. 

Le sport est un domaine plus complexe, car les enceintes ont des problématiques supplémentaires, et nous sommes donc plus prudents avec ce secteur.

Un dernier mot sur vos prochaines actualités ?

On va bientôt annoncer un gros partenariat ! Suivez-nous sur Twitter pour plus d’infos ! 🙂

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.