Categories
Altcoins Analyses

Le Bitcoin SV, un projet incompris ou simplement un shitcoin ?

Le Bitcoin SV vient de mettre à jour son protocole. Retour sur cette crypto-monnaies controversée en analysant quelques points suspects.

Dans le monde des altcoins, rares sont les projets à trouver une place au soleil. Derrière le révolutionnaire Ethereum et le bon élève du monde financier Ripple, il n’émerge que quelques noms connus par la majorité de la sphère crypto : Tether, Litecoin, EOS, Tron et depuis peu l’un des dérivés de la monnaie originelle de Satoshi Nakamoto, le Bitcoin SV.

Depuis ce matin, ce projet fait la Une des médias pour son nouveau fork baptisé « Genesis » qui devait modifier son protocole afin de permettre de ne plus avoir de limitation de taille pour chaque bloc. De nombreux problèmes ont pu voir le jour ce 4 février, mais finalement ce n’est pas au niveau technologique que le BSV fait tant parler. Analyse d’un projet controversé.

Le BSV, le Bitcoin 3ème génération porté par Craig « Fake Satoshi » Wright

Faisons d’abord un bref rappel historique. Le 1er août 2017, un fork du Bitcoin initial arrive pour permettre la création du Bitcoin Cash. Mais les dissensions au sein du BCH vont vite arriver entre deux camps, celui des entrepreneurs Roger Ver et Jihan Wu et le second leadé par Craig Wright et le milliardaire Calvin Ayre. L’un des principaux points de discorde concernait la limitation de mémoire dans chaque bloc (32Mb pour les uns et 128Mb pour les autres).

C’est ainsi que naissait le 15 novembre 2018 le Bitcoin SV après un nouveau fork. Un SV présent pour rappeler la supposée vision de Satoshi Nakamoto en rétablissant le protocole conçut en 2009 (soustrayant quelques bugs).

Enfin il est utile de rappeler que la personnalité qui porte médiatiquement ce projet, Craig Wright, est l’un des hommes les plus décriés du monde des crypto-monnaies. Il prétend depuis 2015 être derrière l’alias “Satoshi Nakamoto” et après maintes promesses, il en est toujours incapable d’apporter la preuve. Vous avez d’ailleurs du lire de nombreuses news sur lui, car il est souvent empêtré dans des affaires juridiques, entre vol supposé de jetons, attaque en justice contre le concurrent Bitcoin Cash, ou diffamation contre ceux qui osent mettre en doute « sa » vérité.

+345% de croissance sur la première quinzaine de janvier

Depuis quelques mois, l’évolution du Bitcoin SV est particulièrement troublante. Alors qu’il se stabilisait aux alentours des 100 euros depuis le mois de septembre, le début d’année 2020 a marqué une croissance presque irréelle.

Le cours du BSV entre novembre 2019 et janvier 2020. Source : Cours Crypto-monnaies

En l’espace de seulement 13 jours (du 1er au 13 janvier 2020), le taux unitaire du BSV est passé de 86 € à 383 €, soit plus de 345% de croissance. Pour une crypto dans le top 10 et désormais top 5, c’est presque du jamais vu. De telles courbes n’avaient plus été aperçues depuis la période dorée de l’hiver 2017.

Liquidité, procès, trade washing…Des raisons de douter du BSV

Alors que cette crypto avait déjà une réputation plutôt négative dans le microcosme blockchain, les derniers jours ont fait émergé le mot le plus redouté de notre monde : SCAM ?

Plutôt que de prendre parti, nous allons vous exposer quelques faits troublants :

Source : Coinmarketcap

Alors Scam, shitcoin, projet tout simplement mal géré ou peut-être jalousie mal placée de la part de certains concurrents ?

À vous de décider comme toujours dans ce Far West des crypto-monnaies.

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.