Categories
Blockchain Chroniques

L’avis des lecteurs : L’arrivée dans le monde de la blockchain

Découvrez l’avis des lecteurs sur leur arrivée dans le monde de la blockchain. Les raisons et la fameuse première fois…

Encore une nouvelle rubrique sur l’Actu des Cryptos. Avoir des lecteurs c’est bien, les faire participer c’est encore mieux 😉.

Si Reddit ou encore les diverses plateformes sociales sont des espaces intéressants pour avoir les témoignages des « Monsieur tout le monde » du monde de la crypto, certaines contraintes nous sont apparues évidente : la langue pour le premier nommé et l’absence de long témoignage où les commentaires cinglants sont plutôt la norme lorsqu’une personne partage son expérience sur des groupes Facebook ou sur Twitter.

Après un appel à témoins, voici donc notre proposition pour vous informer toujours un peu mieux. Des témoignages regroupés par thématique afin d’obtenir un vrai avis des investisseurs du quotidien.

Et pour cette première on commence avec un sujet par lequel tout le monde est passé : pourquoi et comment sont-ils arrivés dans ce fameux monde de la « chaîne de blocs ». Témoignages :

Pourquoi avoir investi dans les crypto-monnaies / blockchain ?

Guillaume, 40 ans, Ingénieur système : “L’intérêt financier, il ne faut pas se mentir. Puis est venu l’intérêt technique (je suis un peu geek) et l’anticipation du futur.”

Jérémy, 32 ans, Kinésithérapeute : “Je pense tout simplement que c’est l’avenir.”

YgrekZed, 31 ans : “Ma proximité grandissante avec le monde de la misère totale m’a un jour forcé à trouver une solution. Étant trop dissident pour soutenir le système actuel, même de très loin, et que travailler était (et est toujours) pour moi signe d’allégeance ultime envers l’oligarchie félonne, j’ai préféré employer mon esprit et mes espoirs dans des projets qui pourraient faire l’effet d’un tsunami sur le système actuel.”

Julien, 30 ans, Consultant financier : “C’est une technologie d’avenir et sécuritaire apportant de la transparence et une bonne fiabilité.”

Après ces réponses un peu convenues à part notre YgrekZed qu’on adore déjà, place à un souvenir marquant pour tous les investisseurs.

Comment s’est passé votre première expérience (achat, mining) ?

Jérémy, 32 ans, Kinésithérapeute : “Été 2017, j’achète du XRP sur la plateforme « eToro ». J’avais mis 500€ je pensais vite devenir riche…Depuis j’ai revendu tous mes XRP et je n’utilise plus eToro.”

Julien, 30 ans, Consultant financier : “J’ai acheté mes premières crypto-monnaies au milieu de l’année 2017, m’intéressant au trading moins conventionnel du marché régulé. C’était intrigant, du fait de son utilité monétaire non étatique, et d’une valeur donnée et acceptée entre individus basée sur un algorithme de prise de valeur”

Guillaume, 40 ans, Ingénieur système : “C’était sur Binance avec ma carte bancaire et j’aurais jamais dû vu les frais. Sur le moment cela m’a paru un peu complexe surtout la partie retrait vers des portefeuilles où il ne faut pas se tromper d’adresse !”

YgrekZed, 31 ans : “Ayant des palpitations et la nausée rien qu’à l’idée de poser 2€50 sur une couleur à la roulette, mon attention s’est naturellement portée en grande majorité sur le mining. L’idée m’est venue en février 2017. J’ai fait des recherches et je suis rapidement tombé amoureux du réseau Ethereum : il me fallait des ETH !

N’ayant pas le sou, j’ai du prendre rendez-vous avec ma banque et bluffer comme jamais pour qu’on me débloque une quinzaine de milliers d’euros à crédit sans projet valide, emploi ni diplôme… et pour seul domicile, une chambre dans le taudis de ma grand-mère impotente (et oui je sais, dur à croire… Mais dans un système en banqueroute, il est facile de faire miroiter de l’espoir aux premiers concernés).

J’ai mis la moitié du magot dans du matos informatique que j’ai longuement étudié et sélectionné au préalable, déménagé dans un appartement récent, avec une installation capable de supporter un débit électrique important…souscrit à un abonnement internet, et bim… une micro-ferme de plus est née en Belgique.

Imaginez la fierté intérieure que c’était de passer d’une vie d’exclu dépressif considéré parfois comme un demeuré, à une vie de mec qui assure dans ce qu’il entreprend, le tout au nez et à la barbe du système !

Je me rappelle que mon premier ETH est tombé très rapidement. J’ai tout de suite calculé ce que je pouvais me faire mensuellement, puis annuellement… euphorique… ignorant encore totalement que la difficulté de minage était impactée par la quantité de hashrate disponible sur le réseau…

Quoi qu’il en soit, je n’ai jamais acheté ou vendu en monnaie fiduciaire sur des exchanges, et j’ai trouvé mes acheteurs sur des sites improbables, comme 2ememain.be… favorisant l’anonymat et le liquide.”

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.