Categories
Blockchain Business

La Blockchain pourrait aider le secteur pharmaceutique

La blockchain pourrait avoir trouver un nouveau domaine à sauver : le monde de l’industrie pharmaceutique comme vient de le prouver une récente étude.

Si vous lisez The ICO Digest depuis longtemps, vous savez que nous à cœur de voir le développement d’applications concrètes utilisant la technologie blockchain afin de montrer au monde l’utilité incroyable qu’elle peut avoir.

Des exemples se multiplient que ce soit dans le monde de l’agriculture avec GrainChain (qui permet de faciliter les transactions des agriculteurs et des fournisseurs) ou dans l’industrie alimentaire avec le Groupe Avril, IBM ou Carrefour (qui l’utilisent avant tout pour la traçabilité des aliments). De grands acteurs économiques comme Toyota ou Tencent se sont récemment mis en ordre de marche pour mieux comprendre la blockchain et imaginer des solutions utiles pour leur société et leurs consommateurs.

Une récente étude américaine de l’université californienne UCLA et d’une plateforme blockchain LedgerDomain, vient de mettre en exergue les économies que pourrait faire l’industrie pharmaceutique américaine si elle utilisait la fameuse chaîne de bloc.

La blockchain permettra de valider les prescriptions de médicaments

L’un des principaux problèmes que feront face de nombreux pharmacieux américains dans le futur sera de vérifier les différentes prescriptions médicales fournies par les professionnels de la santé, cette obligation provenant d’une récente loi fédérale.

« Dans l’organisation actuelle, la vérification conforme à la DSCSA (la loi en question) est rare. Dans trois ans, elle sera exigée. Sans un système en temps réel permettant des scanners uniques et une vérification quasi instantanée, les pharmacies devront supporter une charge réglementaire massive. »

Ben Taylor, CEO LedgerDomain

C’est donc au travers de la blockchain que pourra être réglée une telle tâche. Des tests ont ainsi été menés au travers de plusieurs pharmacies et cliniques participantes pour traquer le parcours d’un médicament pour enfant et adulte, le Spinraza,  et ont permis de mettre en évidence un processus qui légitimera la prescription du patient. Avec taux de succès de 100% des tests et une réduction du temps de paperasserie administrative d’une heure à 1 min pour chaque prescription, le concept a donc de l’avenir.

Si l’économie pourrait se chiffrer en milliards de dollars pour tous les acteurs concernés (laboratoires, pharmacies, cliniques, états), la mise en place d’un tel système suppose un investissement bien plus coûteux au démarrage, mais aussi la volonté d’intégrer le mouvement blockchain.

Ce n’est donc pas pour tout de suite, avec des candidats à l’élection présidentielle plutôt très éloignés de la phase d’adoption sur le sujet, que nous allons voir ce genre d’applications voir le jour.

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.