Categories
Blockchain Business World

Forbes annonce son top 50 des grandes entreprises pro blockchain

Forbes vient de sortir son listing annuel des 50 entreprises qui comptent dans le monde de la blockchain.

Le magazine économique américain de référence, dont on peut très souvent vous conseiller les très bons papiers consacrés à la blockchain ou aux crypto-monnaies, est un spécialiste des classements en tout genre. Le Top 500 des plus grandes fortunes du monde ou le top 400 des entreprises les plus performantes ont pu faire la renommée de Forbes dans ce type de contenus.

Et bien depuis l’année dernière, c’est une nouvelle liste qui a été créée : la Blockchain 50. Celle-ci met en avant les acteurs économiques qui soutiennent des projets blockchain ou crypto et qui possèdent une valorisation ou un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard de dollars. Voici notre sélection parmi ses 50 nommés, mais vous pouvez trouver la liste exhaustive ici.

Les GAFA (USA)

Google, Amazon et Facebook font partie de cette liste, au contraire d’Apple qui n’a pas passé le crash-test de Forbes.

La firme derrière le moteur de recherche Google vient de nouer un partenariat avec le spécialiste blockchain des datas Chainlink .

Amazon, la quatrième société mondiale en termes de capitalisation boursière n’a pas attendu longtemps avant de se lancer dans la blockchain. Elle l’utilise pour ses Web Services, afin d’assurerla traçabilité de produits de marques partenaires comme Nestlé, Sony ou BMW.

Enfin Facebook a son projet éminament connu, Libra, mais tout aussi controversé avec l’abandon de nombreux gros partenaires comme MasterCard depuis novembre dernier.

LVMH (France)

Il fallait bien un représentant de notre pays dans cette liste. Le leader mondial du luxe dirigé par Bernard Arnault, a très vite pris le pli de la blockchain Ethereum pour utiliser des dispositifs de traçabilité en partenariat avec ConsenSys et le service cloud (Azure) de Microsoft. C’est notamment la marque Louis Vuitton qui traque ses produits pour éviter les contrefaçons.

Les entreprises bancaires ou d’investissement sont très présentes dans cette liste comme le Nasdaq ou JP Morgan.

Les marques automobiles

Elles sont étonnamment nombreuses dans ce classement. BMW utilise la blockchain dans un souci de traçabilité de ses composants. La marque allemande est également un membre de la Mobile Open Blockchain Initiative qui est un consortium de constructeurs automobiles sur le sujet de la blockchain, des institutions comme Honda et Ford en font également partie. Daimler essaye quand à elle de développer une solution de paiement en e-euros pour les possesseurs de ses camions.

Coinbase et Ripple les pures players

On ne va pas vous faire l’offense de vous présenter 2 des 5 plus gros noms de notre marché. Rappelons juste que Coinbase a passé la barre des 35 millions d’utilisateurs et des 800 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel et que Ripple se présente comme le projet le plus à même de convaincre les acteurs de l’économie traditionnelle de l’utilité de la blockchain.

Ceux qu’on n’imaginait pas dans cette liste

Voir autant de banques ou d’organismes financiers comme JP Morgan dont les dirigeants ont souvent craché leur haine à l’encontre des crypto-monnaies est assez cocasse. Le FOMO touche tout le monde sans distinctions.

Quelques chiffres pour conclure et voir un peu plus la typologie des forces en présence :

  • Les pays d’origine des sociétés : 30 (USA), 4 (Chine), 3 (Angleterre, Suisse et Hollande), 2 (Allemagne), 1 (France, Espagne, Taiwan, Corée du Sud et Russie)
  • Le nombre de nommés provenant du monde de la blockchain : 3
  • Le nombre de nommés provenant du monde bancaire : 9

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.