Categories
Blockchain Business

EDF se spécialise dans la blockchain

Le géant français de l’électricité vient d’acter son arrivée dans le monde de la blockchain avec une nouvelle offre de service corporate.

Alors que la France est souvent pointée du doigt pour être en retard en termes d’innovations technologiques et notamment dans le monde de la blockchain, de nombreuses sociétés qu’on pourrait qualifier de traditionnelles viennent de sauter le pas.

Après Carrefour ou encore le groupe alimentaire Avril qui utilisent la « chaîne de blocs » pour améliorer la traçabilité de certains de leurs produits, c’est au tour du spécialiste de l’électricité EDF d’entrer dans la danse.

Dans une récente déclaration, l’entreprise française vient en effet d’indiquer  son intention d’offrir un nouveau type de service pour ses clients corporate de toutes tailles : une plateforme blockchain pour permettre le déploiement des projets de ses clients.

Ce nouvel outil ne sera pas directement géré par la maison mère, mais par la filiale Exaion, créée par deux entrepreneurs salariés d’EDF, qui est spécialisée dans le calcul à haute-performance. En effet, d’autres services connexes à notre univers vont être proposés comme le cloud computing ou l’hébergement de data centers en containers.

Une Blockchain as a service et un coffre-fort sécurisé pour des portefeuilles crypto dès 2020

Pour Alexandre Perra, Directeur exécutif en charge de l’innovation chez EDF, ces projets se veulent écologiques et misent sur la croissance de ces secteurs : « Exaion illustre parfaitement la mission d’EDF en mettant au service de nos clients les moyens d’assurer une croissance plus respectueuse de la planète. Exaion accompagne le développement d’une économie numérique sans transiger ni sur la sécurité ni sur l’impact environnemental. Cette filiale constitue également un nouvel acteur français et européen sur un marché mondial en pleine croissance ».

Mais revenons au cœur du sujet.

Dans son communiqué, EDF a prononcé les fameux mots « Blockchain As a service » (BaaS). Après les SaaS et PaaS, ce nouveau domaine de l’économie blockchain correspond au service rendu par un tiers qui installe et entretient des réseaux blockchains sur la technologie existante de ses clients. En clair une aide utile pour aider les entreprises à développer leur application et smart contrats.

Pour le moment EDF n’a pas vraiment donné plus de précisions sur le fonctionnement de ce service, mais a pu indiquer qu’un « coffre-fort sécurisé pour des portefeuilles de crypto-actifs » verrait le jour à la fin de l’année 2020.

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.