Categories
Bitcoin Régulation

Donald Trump toujours aussi suspicieux envers le Bitcoin

Le budget 2021 prévu par l’administration Trump laisse entrevoir les fameux services secrets comme combattants naturels des crimes liées aux cryptos.

Alors que les primaires démocrates pour l’élection présidentielle américaine battent leur plein avec la seconde étape dans le New Hampshire, il est toujours intéressant de s’intéresser aux avis des potentiels candidats pour prendre la tête de la première puissance mondiale. Nous avions d’ailleurs déjà pu réaliser un panorama complet après les déclarations d’Andrew Yang.

Et quoi de mieux que d’avoir celui du chef de l’état actuel, Donald Trump. Pas vraiment fan des crytpo-monnaies depuis des années comme le prouve ses quelques prises de position sur le sujet (voir le tweet ci-dessous), il s’est pourtant récemment distingué en s’entourant de conseillers économiques plutôt pros blockchain et crypto. Notamment Judy Shelton qui pourrait prendre la tête de la FED (la banque centrale américaine) en cas de réélection pour Trump.

Les services secrets pour traquer les crimes liés aux crypto-monnaies

Mais plus qu’une déclaration, c’est dans le dernier budget prévu pour l’année 2021 qu’il faut tirer quelques conclusions. En effet, celui-ci préconise de rattacher les services secrets au département du Trésor (et non plus à celui de la sécurité intérieure) ce qui permettrait l’utilisation de ces ressources d’enquête pour contrer la cyber-criminalité dans le domaine des crypto-monnaies.

Comme l’indique ce rapport (page 86), c’est les liens entre crypto et financement des organisations terroristes qui sont particulièrement visées : “Les progrès technologiques de ces dernières décennies, tels que les crypto-monnaies et l’interconnexion croissante du marché financier international, ont rendu plus complexe la lutte contre la criminalité, et a révélé des liens plus étroits entre les crimes financiers et électroniques et le financement de terroristes et d’acteurs étatiques corrompus“.

On vous rassure, les mots cryptocurrency ou blockchain sont bien évidemment absents de ce document économique de 136 pages en dehors de ce volet « services secrets », ce qui témoigne d’une certaine négativité dans la politique financière voulue par Donald Trump s’il reste à la Maison-Blanche.

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.