Categories
Altcoins Bitcoin Régulation

Coinhouse obtient l’enregistrement de l’AMF

Coinhouse, anciennement baptisé “La Maison du Bitcoin”, vient d’obtenir le premier enregistrement de l’AMF, désormais obligatoire pour opérer en France.

Alors que la loi PACTE pour la croissance et la transformation des entreprises est entrée en vigueur il y a quelques mois, il a fallu un certain temps avant de voir les premières applications concrètes dans le monde des crypto-monnaies.

C’est petit à petit le cas comme nous le confirme la délivrance d’un premier sésame de prestataire de services sur actifs numériques pour une plateforme d’échanges. Le grand gagnant est Coinhouse, que vous connaissez certainement sous son ancien nom : La Maison du Bitcoin.

Créée en 2014 par Eric Larchevêque (également fondateur de la solution de stockage « Ledger ») et Thomas France, il s’agissait du premier lieu physique en France permettant l’achat de certains tokens (Bitcoin puis Ethereum et Litecoin), mais surtout un lieu de rassemblement incontournable pour les premiers membres de la communauté crypto.

Un nouveau statut au service des ambitions de Coinhouse

Comme le précise Nicolas Louvet son CEO, il ne s’agit pour l’heure que d’un enregistrement et non un agrément, le premier étant obligatoire à date contrairement au second. Précisons donc que sans cet enregistrement avant la fin de l’année, les géants que sont Coinbase ou Binance ne pourront plus opérer en France. Des filiales tricolores sont donc à prévoir pour ces sociétés dans les prochains mois.

À noter que ce sont les deux entités de Coinhouse (sa plateforme d’échange en physique ou en ligne ainsi que son service de stockage baptisé Coinhouse Custody Services) qui bénéficient de l’enregistrement.

Une nouvelle qui tombe donc à pic pour la société qui après avoir brillamment représentée la scène française cherche aujourd’hui à se développer à l’international. Son changement de nom ainsi qu’une récente levée de fond de plus de 2 millions de dollars en 2019 en sont les principaux témoins.

En multipliant leur activité en France, ils pourront ainsi envisager sereinement leur avenir dans d’autres pays occidentaux.

By Carine

Je suis entrepreneuse dans le domaine de la blockchain. J'aime suivre l'actualité et partager avec vous les dernières nouveautés du domaine.