Categories
Blockchain Business World

Avril x IBM : La traçabilité des aliments améliorée grâce à la blockchain

Comment la blockchain aide le consommateur à savoir ce qui se trouve dans son assiette ? Eléments de réponse avec le nouveau partenariat entre IBM et le groupe alimentaire français Avril

L’un des principaux obstacles à l’adoption de la blockchain par la masse est la rareté d’applications concrètes existantes. Lorsque vous expliquez les bienfaits de la fameuse chaîne de blocs à un individu qui ne possède pas les codes du milieu ou qui n’est tout simplement pas à l’aise avec l’univers des nouvelles technologies, vient le moment où un exemple vaut tout argumentaire.

Et c’est là que beaucoup d’entre nous ont du mal à sortir des sempiternels mots clés « sécurité », « rapidité », « décentralisé » qui ne veulent strictement rien dire pour le quidam. Mais depuis quelques mois, des partenariats entre l’industrie agro-alimentaires et des dispositifs blockchain vont vous permettre de présenter ce monde sous un jour meilleur.

Une explication simple concernant l’application concrète de la blockchain dans l’univers alimentaire.

Favoriser l’information du consommateur et la transparence

En effet, le groupe français Avril vient de rejoindre IBM Food Trust pour assurer la traçabilité de ses œufs « Matines » à travers une technologie blockchain mise en place par le géant américain. L’objectif est d’offrir des preuves sur les engagements qu’avait pris la marque française : poules élevées sans anti-biotiques, alimentation 100% française, bien-être animal…

Le dispositif sera assez simple pour le consommateur qui souhaiterait en savoir plus. Un QR code disposé dans la boite d’œufs les amènera sur une application dédiée ou toutes les informations utiles seront publiques : diverses dates importantes (ponte, réception/conditionnement/envoi des œufs), mode d’élevage, conditions remplies pour accéder à certains statuts ou labels…

On parle ici de 25 gammes d’œufs différentes qui auront droit à cet outil, (du bio, élevage en plein air, label rouge ou standard) issues de près d’un millier d’exploitations agricoles.

Mais alors, pourquoi avoir besoin de la blockchain ?

Tout simplement, car cette technologie permet d’enregistrer des données de façon immuable (pas de possibilité de les changer ou de les truquer) à chacune des étapes de cet élevage. Ici les mots clés sont donc “confiance” et surtout “transparence”, car les consommateurs pourront avoir la certitude de ce qu’ils ont dans leurs assiettes.

Des partenariats qui se multiplient dans l’industrie alimentaire

Ce n’est d’ailleurs pas le premier partenariat de ce genre entre un leader de l’industrie alimentaire (le Groupe Avril possède de nombreuses marques reconnues comme Lesieur ou Puget) et IBM FT. Carrefour & Nestlé (avec le lait pour enfant Guigoz) ou le spécialiste de l’huile d’olive CHO utilisent déjà leur solution depuis quelques mois.

Le vice-président d’IBM FT, Ramesh Gopinath avait d’ailleurs pu s’exprimer au sujet de ce dernier partenariat à nos confrères de CoinTelegraph : « La plus grande qualité du réseau IBM Food Trust est sa capacité à relier les différentes chaînes d’approvisionnement entre eux, de l’agriculteur au consommateur. CHO a mis en place ce dispositif, car chaque entité impliquée peut partager ses données ce qui permet d’offrir une traçabilité et des informations utiles sur l’ensemble des aliments ».

IBM n’est d’ailleurs pas la seule société à offrir ce type de service. VeChain, une startup de Singapour vient de lancer en novembre dernier sa solution baptisée Foodgates pour le suivi alimentaire. Une première expérimentation aurait déjà eu lieu avec du bœuf français à destination de la Chine lors de la visite du président Emmanuel Macron à son  homologue chinois Xi Jinping le même mois.

Ce genre de collaboration n’est qu’à ses prémices et pourtant il est déjà simple pour le grand public de voir les bénéfices à en retirer. Un avenir où le couple blockchain et data favorise la vie des êtres humains est un monde dans lequel on aimerait vivre.

By Clément B.

Rédacteur - Blockchain, Crypto et décryptage. 3 mots pour une harmonie en cours de composition depuis 2016. Vous pouvez aussi me parler de cultures de l'imaginaire ou de gastronomie bien grasse pour me changer les idées.